Conseil du Doyenné

Compte rendu actualisé du CONSEIL PASTORAL DE DOYENNÉ

du VENDREDI 10 JUIN 2016 à Sainte-Catherine

Présents :   Marie-France ALPHAND, P. Jean-Michel BARDET, Madeleine BAYARD, Geneviève CAVACHE,  Marinette COURCIER, Jean-Max DABOURDY, Christel DUJARDIN, P. Sami EL HAYEK, Patricia EYMARD, Brigitte GRENET, Marie-Françoise HUMEAU, Alain LEPOIVRE,  Pascale MANIFICAT, Mimie MARSELLI, Jean-Yves MONTALAIS, Jean-François PEGUY, Colette SALLE, Franck VERMET, Cécile VICARI.

Excusés :    Simon ASTIER, Christiane BARBERO, Vincent BEAUVINEAU, Bernadette BRUNET, Hugues CHARDONNET, Jean-Marc BEAUSSART, P. Jean-Pierre MOLLON, Joël PEGUET, Marie-José RODET, Père Victorien, Père Jean-Liset,  P. Edouard LE CONTE.

Invitées : Sœur Béatrice BLAZY et Béatrice MILLIARD

Observatrice : Madeleine FINE

TEMPS DE PRIERE

  1. SERVICE DE CATÉCHÈSE-CATÉCHUMÉNAT

Nous accueillons Soeur Béatrice Blazy qui va quitter notre diocèse et Béatrice Milliard, appelée à lui succéder, ayant déjà eu cette responsabilité dans le diocèse de Viviers de 2004 à 2010.

Constat de Sr Béatrice Blazy :

Le diocèse reçoit de plus en plus de demandes catéchuménales, à la fois de personnes non baptisées, mais aussi de personnes baptisées bébé et qui se reposent des questions sur la foi. Les demandes proviennent aussi bien des villes que des régions rurales. Sr Béatrice invite chacun à être attentif aux demandes des personnes autour de nous, à l’occasion d’un projet de mariage, du baptême d’un enfant.

A Briançon, 2 futurs mariés chemineraient peut-être vers le baptême.

Le cheminement est toujours personnalisé.

A Briançon, c’est très vivant : 3 personnes préparent le baptême, une prépare la Confirmation et une souhaite reprendre les bases de la foi.

Question du suivi : c’est à la Communauté d’accueillir et d’intégrer un nouveau membre. Elle devrait se laisser déranger par ces nouveaux venus et c’est notre responsabilité de chrétien d’être attentif aux nouveaux, d’être présents aux étapes de catéchuménat (scrutins…).

Certaines paroisses prévoient des groupes de partage de foi, équipe de liturgie, groupe biblique, groupe de prière.

2. BILAN DU PÈLERINAGE JUBILAIRE DE LA MISÉRICORDE A GAP

Environ 140 personnes y ont participé.

Parcours de la cathédrale très bien fait.

Ce pèlerinage était intergénérationnel et a permis de mieux se connaître entre groupes paroissiens.

Les enfants et les jeunes étaient aussi bien présents.

La formule des ateliers a été bien appréciée, il aurait fallu davantage de temps pour pouvoir tous les découvrir. L’intervention de Guy Corpataux a fait l’unanimité.

La proposition du sacrement de réconciliation a été très peu suivie, peut-être du fait du grand nombre et de l’heure. Ça ne s’articulait pas vraiment dans le programme.

Il y a eu une difficulté d’organisation, le P. Sébastien Dubois n’a pas été entouré d’une équipe : manque de volontaires à Gap mais aussi chez nous. Problématique de la logistique.

Les enfants se sont installés pour le repas sans avoir été canalisés.

Comment prolonger cette année de la miséricorde ?

On pourrait faire une fête autour du sacrement de réconciliation : à présenter comme un temps de joie et de grâce. Pourrait-on alors aller à ND de Laus à l’automne ou essayer de prévoir un lieu, à la faveur des messes d’été ?

Les prêtres et les diacres vont en parler ensemble.

3. EXHORTATION APOSTOLIQUE DU PAPE SUR LA FAMILLE : QUEL ECHO A ÉTÉ DONNÉ A CE TEXTE DANS NOS SECTEURS

Il s’agit d’ « Amoris laetitia » (La  joie de l’amour)

Le Pape demande que l’on se tourne vers ceux qui sont loin de l’Eglise, qu’on se mette au service d’une communauté là où les gens vivent et travaillent.

Jean-Michel lit un extrait : appel à cette perfection mais limites de la famille humaine, pas de jugement. Le regard de foi doit être porteur, il est souhaitable d’avoir un regard miséricordieux sur les situations familiales.

Il n’y a pas de décision, une ouverture est donnée en recherchant toujours un chemin de miséricorde. Les évêques auront à décider des situations dans leur diocèse.

Que proposer comme cheminement à ceux qui sont en recherche de la foi, comme à nous-mêmes ?

La personne divorcée, qui subit son divorce, et ne revit pas maritalement a accès à la communion.

Le Pape dit : on cherche un chemin, avec un discernement de l’évêque notamment pour les personnes divorcées remariées.

  1. Sami : l’Eglise a changé de visage au Moyen-Age.

Actuellement, la demande des chrétiens ne trouve pas réponse. Nous sommes devant un nouveau visage de l’Eglise, nos enfants ne sont pas chrétiens. Il faut trouver d’autres chemins avec les jeunes. Ici tout est concentré sur la messe.

Ecouter les jeunes pour savoir comment ils veulent vivre leur foi.

Que demandent les familles aujourd’hui ?

Revoir les parcours de baptême et de mariage, catéchiser les familles.

Proposition de conférences de carême sur la famille.

4. TOUR DE TABLE DES SECTEURS

La Salle et Le Bez : les paroissiens ne se côtoient pas. Davantage de résidents sur Le Bez que sur La Salle.

Idem sur Vallouise et Pelvoux.

Pastorale des jeunes : plusieurs pèlerinages ont eu lieu. Ils vont partir en Espagne, environ 20 de Briançon et idem à Gap et ils ont organisé des activités pour réduire le coût.

Ecole Carlhian Rippert :

  • célébrations eucharistiques régulières, la chapelle est pleine mais peu de monde de l’école.
  • Conférences de Jean-Michel : maximum 8 personnes !

Conclusion : Briançon est un terreau d’évangélisation. 10% des élèves de l’école sont catéchisés.

Importance de l’âge de l’adolescence.

Les effectifs scolaires sont en baisse dans le nord du département.

Beaucoup de familles quittent aussi du fait du travail et du coût du logement.

St Martin : messes tous les 15 jours, avec covoiturage. Des personnes de Briançon viennent aussi. Très petite communauté mais active. En revanche, plus de catéchisme sur place.

RCF : il y a un an, 2 salariés ont été licenciés. L’évêque a envoyé un courrier aux prêtres pour informer que la radio locale allait fermer. Assemblée générale extraordinaire vendredi prochain pour essayer de maintenir la radio nationale. On va essayer de trouver des solutions. Besoin de bénévoles. Un courrier d’information sera fait ensuite. Résultat de l’AG extraordinaire : la radio est mise en « sommeil » avec diffusion du programme national, en attente du futur évêque.

Monêtier : messes régulières, prêtres en vacances qui peuvent assurer des messes ailleurs en été. Bilan positif, baptêmes et mariages ont lieu. Peu d’enfants catéchisés.

En vallée de la Guisane pour cet été, il a été décidé des temps de prière réguliers :

  • Lundi : célébration au Bez à 18h30
  • Mardi : célébration ou messe aux Guibertes à 18h30
  • Jeudi : célébration ou messe au Monêtier à 18h30
  • Vendredi : office du soir à Chantemerle à 18h.

Névache : 2 saisons, hiver long et été court avec vacanciers. Messe 1 fois par mois. Les paroissiens de la vallée ne se déplacent pas vraiment d’une église à l’autre. Problème de micro. Pas de demande de prêtre en vacances à Névache.

Catéchisme à Briançon : participation très difficile le mardi à la messe avec les enfants : très mal accueillis. Merci à Brigitte Dolci pour son dévouement et ses sourires.

Au caté pour tous, c’est difficile pour les enfants d’y trouver entièrement leur compte.

Les Puys : partages d’évangile toujours une fois par mois, important pour faire vivre la communauté.

Jean-Michel y est allé 2 fois.

Dans l’ensemble, les paroissiens vont aux messes des 2 côtés.

Cette hiver, le fait que la messe ait eu lieu au Pinet a permis d’accueillir des gens du Pinet qui ne venaient pas avant.

Conseil économique : 2 rencontres, 1 à l’automne et 1 en hiver.

On regroupe les comptes du Briançonnais.

Commissaire aux comptes : c’est clair dans l’ensemble, améliorer quelques procédures. L’économe diocésain est venu une fois.

Projet de diffuser les comptes.

Les comptes des paroisses de Briançon sont à jour avec l’évêché.

On va centraliser le comptage des quêtes très prochainement à Briançon, comme à Monêtier, qui centralisera le comptage des quêtes de la Guisane.

Pastorale de la Santé : 2 personnes nouvelles visitent. Les besoins restent cependant très importants. On est souvent seul pour les visites en maisons de retraite ou de santé. Beaucoup de solitude de la part des malades ou des personnes âgées. On ne peut pas visiter autant de personnes que souhaité.

Il semblerait qu’il n’y ait pas d’équipe à L’Argentière-Vallouise. A voir avec Edouard pour l’avenir (28 personnes dans la maison de retraite de L’Argentière avec messe toutes les semaines).

La Grave : procession pour les Rameaux, environ 200m.

Pentecôte : messe à 3200m sur le glacier de la Meije avec 80 personnes (le restaurateur réalise un autel en glace et les remontées sont gratuites ce jour-là !)

Messes régulières en week-end, pas de messe en semaine.

Caté : 6 enfants seulement.

En été, les touristes revivifient le « terrain ».

Proposition de se retrouver avec tous les hameaux une fois par an.

Travaux à la chapelle Ste Marie-Madeleine financés par une association créée par le Père Beauchêne : 250 donateurs, reprise par Jean-Max Dabourdy (110 000€ de travaux).

Festival Messiaen : 23 au 31 juillet avec 18 concerts. 23/7 : 1er opéra « St François d’Assise » de Messiaen, 8 tableaux, 3 actes, en présence de Mgr de Falco.

15 juillet : conférence sur l’opéra de Messiaen, 28 juillet : conférence sur les oiseaux (source d’inspiration de Messiaen)

Associations de solidarité : sont représentées l’ACAT, le Secours Catholique et le CCFD

29/5 : à Boscodon sur l’écologie avec conférences

Coexister à Gap : 20/6 à la mosquée à 18h30

CCFD : foire au Génépi à Embrun en septembre

21/5 : très belle journée pour les 70 ans du SC avec marche de la chapelle St Laurent jusqu’à Ste Catherine, puis spectacles et 44 personnes pour la paëlla le soir. Une centaine de personnes sont passées à un moment ou à un autre.

Jean-Yves Montalais est responsable du SC depuis 9 ans et arrive en fin de mandat possible. Est en recherche d’un successeur. L’équipe marche bien, 600 aides assurées à l’année.

Vallouise : St Joseph, chapelle bondée.

Samedi 25 juin à Ailefroide : l’évêque va venir en moto, à 10h30, pèlerinage des motards.

L’an dernier, une cinquantaine de motards à Plampinet. Cette année 80.

Pas de déplacement des paroissiens d’une église à l’autre.

Les deux prêtres malgaches vont partir cet été : ce qui a marqué est leur joie de vivre, particulièrement Jean-Liset. Victorien retourne à Madagascar et Jean-Liset sera dans le diocèse d’Avignon.

Leur adieu se fera le 13 août avec leurs confrères prêtres et diacres ‘et ceux qui peuvent venir) lors de la messe du samedi soir.

Edouard sera installé à Vallouise le 18 septembre.

Concerts dans les églises : Marie-France Alphand a plusieurs « casquettes » :

Groupe biblique : étude sémiotique, le groupe apprécie de continuer de venir, malgré l’absence de Bertrand. Fait la catéchèse au groupe de Jean-Michel en son absence.

Concerts : gestion des demandes et accueil des formations : beaucoup de demandes. Les auditeurs sont parfois agréablement surpris de l’accueil, du lieu. C’est une des façons d’aller vers les personnes.

Pastorale du tourisme (Hugues absent) : 2 pèlerinages se feront cet été entre Guisane et Clarée pour converger au sommet avec la messe suivie d’un pique-nique.

Jean-Michel proposerait bien de faire réaliser 2 conférences pendant l’été, en Clarée peut-être. En attente de conférenciers !

On est toujours en recherche d’une congrégation de Sœurs qui viendraient s’installer ici.

5. PERSPECTIVES  DE RENTRÉE PASTORALE

L’évêque s’en va mais ne veut pas de célébration d’adieu. Il est là depuis 14 ans.

Proposition de l’inviter à « Musique au Sommet » (28/08) à Chantemerle pour une fête du doyenné autour de lui ; après demande, il n’est pas disponible.

L’accueil en catéchuménat de 2 adultes se fera au pèlerinage d’ouverture de ND des Neiges le 10 juillet.

PROCHAIN CONSEIL PASTORAL DE DOYENNÉ :

MARDI 11 OCTOBRE à 18h30 à Sainte Catherine

puis repas partagé.

———————————————————————————–

La Communauté chrétienne est comme un « Corps » nous dit St Paul en ICor 12 : « … En effet, prenons une comparaison: le corps est un, et pourtant il a plusieurs membres ; mais tous les membres du corps, malgré leur nombre, ne forment qu’un seul corps : il en est de même du Christ. Car nous avons tous été baptisés dans un seul Esprit en un seul corps (…)  vous êtes le corps du Christ et vous êtes ses membres, chacun pour sa part. ».

L’organisation interne de la communauté ecclésiale articule la place, et des ministres ordonnés (envoyés par l’évêque du diocèse), et de la communauté chrétienne riche de ses nombreux baptisés, eux-mêmes chargés de missions propres, de par leur positionnement dans la société humaine, ou de missions particulières qui peuvent leur être confiées par leur Evêque ou leur Curé.

Des lieux d’interaction, de partage, de réflexion sont nécessaires pour recueillir la richesse de la vie chrétienne ou pour reconnaître les traces de l’Esprit à l’œuvre dans notre temps ; des discussions sont indispensables pour éclairer les prises de décision au service de l’Annonce de l’Evangile, en communion avec l’Eglise Diocésaine et Universelle.

Le Doyenné de Briançon (regroupant trois secteurs – Les Ecrins, le Briançonnais, La Grave) est doté d’un « Conseil Pastoral de Doyenné ».

Exerçant un soutien mutuel, évoquant les réalités humaines et spirituelles rencontrées d’un bout à l’autre de nos vallées, relayant auprès des paroisses les réflexions ou actualités de la vie chrétienne, ce conseil doit être renouvelé (selon les statuts définis en 2003 et consultables au secrétariat des paroisses).

Une représentativité géographique et par mouvement/service, constitue ce groupe; réunis une fois par trimestre par le Curé Doyen, ses membres sont, autant que possible, désignés par voie d’élection pour une durée de 3 ans (renouvelable une fois).

Je sollicite donc chacune et chacun en cette période de rentrée scolaire et sociale, à participer à ce renouvellement des personnes membres de ce conseil selon le calendrier et l’usage décrit par cette feuille.

Père Bardet, Doyen du briançonnais

Les modalités concrètes de cette élection :

1er temps : avant le 11 octobre 2015

Etablir une liste de personnes que vous verriez bien participer à ce Conseil Pastoral

Chaque chrétien est invité à proposer (avant le 11 octobre 2015) une liste de noms de personnes de son Secteur Paroissial (à l’exception des prêtres et diacres), qu’il souhaiterait voir participer à ce Conseil.

Vous proposez donc ces noms de personnes de toute paroisse confondue de votre Secteur, autant que vous le souhaitez… Vous faites parvenir cette liste au Secrétariat de Briançon « Maison Paroissiale – 17 Rue Alphand », ou vous la remettez à la sortie d’une messe au prêtre, au diacre, etc… qui l’acheminera au secrétariat.

Après avoir obtenu l’accord des personnes ainsi proposées, les membres de l’actuel Conseil Pastoral constitueront la liste officielle des candidats.

2ème temps : du 1er au 15 Novembre 2015

Elections des représentants dans chaque paroisse (ou chaque mouvement)

Du 1 au 15 novembre, à partir de la liste précédemment établie et distribuée aux messes, dans les mouvements, ou disponibles aux secrétariats paroissiaux, vous votez pour la personne de votre paroisse (ou secteur paroissial) ou d’un mouvement pastoral auquel vous participez.

  • Vous déposez votre bulletin dans une enveloppe cachetée sur laquelle sera inscrite « paroisse de… » ou «Pastorale de… »
  • Vous déposez alors cette enveloppe dans une seconde enveloppe sur laquelle vous inscrivez votre nom.
  • Vous faites alors parvenir selon votre convenance votre vote à la Maison Paroissiale -17 rue Alphand – 05100 Briançon

Le dépouillement sera assuré le 18 novembre matin à la Maison Paroissiale de Briançon, sous la responsabilité de membres de l’actuel Conseil et du Doyen. Dans un premier temps, toutes les enveloppes « d’expédition » seront ^ouvertes. Puis seront alors décachetées de façon indépendante les enveloppes contenant les bulletins, cela de façon anonyme. Le nouveau Conseil ainsi désigné

se retrouvera alors pour sa première session le 4 décembre 2015

Le nombre des membres de ce conseil selon les derniers statuts, ne doit pas excéder 25 personnes.

ne sont pas renouvelables

ARNAUD Robert (Les Puys)- BONNEVAL Agnès (Caritatif) – BUISSON François (Enseignement Catholique) – COURCIER Marinette (St Martin de Queyrières) -DABOURDY Cécile ( la Grave)-  FAURE Véronique (Briançon) – GANGLOFF Dominique (Les Puv) – LACOMBE François (Briançon) – SIONNET Chantal (La Grave)

Démissionnaires : MEDICI Claude (Vallouise) – HESSE Jacqueline (Les Vigneaux) – BRECHU Martine (La Salle) – GID Céline (Clarée)

28/01/2014

Compte rendu du CONSEIL PASTORAL DE SECTEUR

du MARDI 10 DECEMBRE 2013 à Sainte-Catherine

Présents : Marie-France ALPHAND, Robert ARNAUD, Madeleine BAYARD, Geneviève CAVACHE,

Sami EL HAYEK, Véronique FAURE, Dominique GANGLOFF, André GIRIER,

Bertrand GOURNAY, François LACOMBE, Claude MEDICI, Jean-François PEGUY,

Jean-Liset RANDRIANMANANTENASOA, Victorien RAZANAMPARANY,

Chantal SIONNET, Cécile VICARI.

Excusés : Jean-Marc BEAUSSART, Agnès BONNEVAL, Martine BRECHU, François BUISSON,

Hélène CLEMENT, Marinette COURCIER, Nelson DA COSTA, Joanna et Armindo DIAS,

Dominique GANGLOFF, Céline GID, Jacqueline HESSE.

  1. TOUR DE TABLE DES PARTICIPANTS(Points essentiels à noter)

RCF : Cécile Vicari lance un nouvel appel aux bénévoles, nécessaires pour la pérennité de la radio à Briançon. Bertrand propose de rencontrer l’équipe de RCF.


L’Argentière-Vallouise : Avec l’arrivée des nouveaux prêtres malgaches, Victorien et Jean-Liset, dont l’objectif est le partage des services, les laïcs sont plus sollicités : l’Eglise locale est comparée à une voiture dont les prêtres seraient ceux qui conduisent, mais qui ne pourraient rouler sans les laïcs, qui en sont le moteur, les roues… Comment répartir les tâches dans l’église à partir des compétences ?

4 groupes de catéchèse sont en place.

Sainte-Catherine : le coût des travaux s’élève à 200 000€. 106 donateurs ont versé 23 000€. Trois entreprises y ont travaillé (1 de Briançon, 1 de Villard St Pancrace, 1 de Gap), accompagnées par Pierre Ferraris. Grâce à l’engagement de bénévoles, la paroisse a limité les dépenses.

Un concert a eu lieu samedi 14 décembre donné par le conservatoire de musique pour la réouverture de l’église dont les bénéfices ont été partagés entre la paroisse et des associations caritatives de Briançon.

Villeneuve la Salle : Le presbytère est inoccupé actuellement. Une réflexion est en cours avec la mairie.

Chantemerle : Hugues travaille à un « sponsoring » permettant de trouver des crédits pour restaurer le presbytère pour qu’il réponde aux normes de sécurité comme le demande la mairie. La réalisation du projet est prévue sur 2 ans. Le but est d’accueillir des groupes de jeunes ou familles sans ressources par le biais de l’association ATD Quart Monde.

Villard St Pancrace : Le presbytère appartenant à la mairie est pour le moment à l’abandon. La paroisse aimerait améliorer l’état de la chapelle des Pénitents, mais celle-ci est répertoriée. Une réflexion paroissiale est en cours grâce à la création d’un conseil paroissial spécifique à Villard qui a une communauté vivante.

  1. RENCONTRE A GUILLESTRE

Le 7 décembre s’y est tenue une rencontre de deux secteurs Briançonnais et Embrunais-Queyras.
Une analyse de la situation socio-économique y a été exposée pour aider à comprendre les déplacements de populations. Beaucoup de mouvements dans le secteur où 25% de la population change tous les 5 ans. La réflexion a porté sur comment faire se rencontrer ceux qui arrivent et ceux qui restent : que font ceux qui ne fréquentent pas ou plus l’Eglise ? Nous avons à annoncer le Christ, mais il y a rupture entre ceux qui reçoivent cette annonce à l’intérieur même de nos paroisses et ceux qui vivent à l’extérieur.

Bertrand propose de constituer des groupes de travail à ce sujet, en s’aidant de la lecture d’Evangelii Gaudium : ‘la joie de l’Evangile’, dernière exhortation apostolique du pape François.

Prochaine rencontre du Conseil Pastoral de Secteur : JEUDI 20 FEVRIER à 18h30 à Sainte Catherine.

Ordre du jour : Comment constituer des groupes fraternels de chrétiens dans les villages ?

Compte rendu du CONSEIL PASTORAL DE SECTEUR

du MARDI 5 JUIN 2012 à Sainte-Catherine

 Présents : Agnès BONNEVAL, François BUISSON, Geneviève CAVACHE, Michel EHRHART, Sami EL HAYEK, André FOY, Dominique GANGLOFF, André GIRIER, Bertrand GOURNAY, Jacqueline HESSE, François LACOMBE, Claude MEDICI, Cécile VICARI.Excusés : Martine BRÉCHU, Hugues CHARDONNET, Armindo et Joanna DIAS, Véronique FAURE, Céline GID, Michèle HENG, Jean-Pierre MOLLON, Joël PEGUET, Chantal SIONNET.Absent : Xavier JAMET

 Prière

  1. SECRÉTARIAT

Claude Médici se propose d’assister Geneviève pour le compte-rendu de cette réunion.

RASSEMBLEMENT DU SECTEUR PAROISIAL DU 10 JUIN

Lieu : domaine de l’Eau Vive, entre Pramorel et Le Chabas. En cas de pluie, la chapelle peut contenir 250 personnes, la plus grande salle 500 personnes.Nous étions environ 300 personnes. L’information a été bien faite par les différentes paroisses, affichage et annonces orales aux messes, insuffisamment relayée par le journal, plusieurs fois contacté en amont.    La messe présidée par notre évêque a été célébrée en plein air avec 4 Premières Communions et 7 Professions de Foi. Un diacre de Paris a représenté l’Eau Vive à la célébration.                            Un pique-nique partagé a suivi la messe. Dommage que chacun soit resté avec son petit groupe de connaissances, l’évêque n’a pu rester très longtemps sur place. Très beau cadre.

  1. ORDINATION DIACONALE D’ANDRÉ GIRIER LE 1ER JUILLET

5 ordinations ont été célébrées à ND du Laus de 15h30 à 18h30 :

  • Jean-Marie DEZON, déjà diacre, a été ordonné prêtre et exercera sur la paroisse Saint Arnoux de Gap.
  • Damien de BEAUMONT, André GIRIER, Eric JURETIG, Jean-Baptiste TRAN ont été ordonnés diacres en vue du presbytérat. (Damien exercera à Laragne avec le père Jean-Pierre Mollon qui quitte notre secteur pour aller sur le Laragnais, Eric sera à Guillestre et Jean-Baptiste à Veynes).
  • André est nommé à l’équipe pastorale du Briançonnais. Il est également chargé, dans le cadre de la pastorale diocésaine de la Santé, des relations avec le personnel soignant.

Tous sont incarnés dans le diocèse, c’est-à-dire au service du diocèse.

  1. REFLEXIONS A PARTIR DU TEXTE DU CARDINAL KASPER : LA PAROISSE DE DEMAIN

Chacun est invité à s’exprimer. Voici l’essentiel des échanges entendus :

  • Le fait que davantage de structures soient animées par des laïcs devrait permettre aux prêtres d’exercer mieux leur ministère. Il est important que l’Eglise envisage de se restructurer en équilibrant les actions des prêtres et celles des laïcs.
  • Depuis quelques décennies, la formation théologique des laïcs s’est sensiblement développée et cette richesse est très mal exploitée dans l’Eglise. Pourquoi les laïcs, hommes et femmes, sont-ils si mal représentés dans les instances dirigeantes de l’Eglise, à tous les échelons de la hiérarchie, demande avec insistance l’un des membres ?
  • La séparation entre prêtres et laïcs risque d’augmenter l’éloignement entre les croyants et les incroyants.
  • Il faut dépasser le terme géographique de paroisse : nous sommes beaucoup de chrétiens engagés dans des associations et on ne se rencontre pas en dehors. Il serait bon de trouver des instances où l’on puisse échanger sur ces pratiques, se fortifier dans notre foi.
  • On fait des choses mais on ne fait pas « Communauté ». Souhait de se rencontrer pour partager, en vérité, sans jugement.
  • Le mot Foi n’apparaît pas dans ce document. C’est la Foi qui fait la paroisse. Comment est notre Foi ? (Au Liban, on sonne la cloche et tout le monde se rassemble). Lors des préparations des mariages et des baptêmes, on rencontre des personnes sympathiques mais qui n’ont pas lu la Bible.
  • C’est l’intérêt de la petite communauté de prêtres qui peut prier pour cela. Si l’on fonde son action sur la prière, on en verra les fruits. On ne doit pas être cérébral mais il faut ouvrir le cœur.
  • Dans mon secteur, il y a 15000 personnes qui communient par an. Les groupes bibliques et le MCR permettent de débattre des questions de société.
  • La production des hosties n’a pas diminué mais la pratique oui.
  • Les laïcs ont besoin du soutien des prêtres. Il faut fortifier les familles, d’où l’importance des préparations aux mariages et baptêmes.
  • Il y a beaucoup de chrétiens dans le milieu associatif où l’on peut affirmer sa foi, être respecté et reconnu. Après 4 ans de formation, j’ai acquis des connaissances mais ça ne change rien à la foi. D’autre part, les jeunes de l’Aumônerie dont j’étais l’animatrice pendant plusieurs années n’étaient pas curieux de l’Evangile. L’Eglise semble être sans cesse en retard. Je ne pense pas que le regroupement ou non des prêtres change quelque chose.
  • On souffre de 20-30 ans de laïcisation qui nous a enfermés dans une sphère privée. La foi est devenue une affaire privée.
  • Difficulté de trouver des lieux de parole.
  • D’où l’importance de faire des choses ensemble, de partager un repas.
  • Essayer de se positionner par rapport à ses valeurs vis-à-vis des actions avec lesquelles on ne serait pas d’accord.
  • De très belles choses se vivent ici. A chacun de se prendre en charge. S’encourager à voir les richesses qui existent dans la paroisse. Repas informels à réorganiser entre nous.
  • Comment susciter l’intérêt des non-chrétiens ?
  • Nécessité de conforter notre foi, de faire appel à l’Esprit Saint, de nous mettre à son écoute afin qu’Il nous inspire. Importance d’être formé, d’obtenir des réponses à nos questions.

Ce qui interpelle un non-croyant est que notre foi soit vraie, vécue et joyeuse.

Propositions :

. au niveau individuel, soyons heureux de vivre et pleins de reconnaissance envers Dieu en le louant et en œuvrant pour nos frères ;

.au niveau communautaire : rassemblons-nous de façon festive et rendons visible notre pratique religieuse (style procession des Rameaux).

  • Conclusion : il faut être une force de proposition. Briançon a les moyens de changer les choses. Réflexion engagée sur les changements possibles dans les célébrations à Sainte Catherine.
  1. RCF

La radio est soutenue. Il faut faire davantage équipe. Une rencontre conviviale a été organisée le 12 juin à Gap avec le nouveau directeur et le nouveau président.

  1. « TRACE LA ROUTE » : DIMANCHE 30 SEPTEMBRE A NÉVACHE

Une petite équipe, qui ne demande qu’à s’agrandir, prépare cette journée de rencontre du secteur sur le thème de l’eau.

  1. DEVOIR DE VACANCES !

Pour le prochain Conseil Pastoral, réfléchir à des réponses à apporter aux questions suivantes :

 

  1. Comment voyez-vous le devenir de la présence chrétienne dans le Briançonnais ?
  2. Quelles évolutions souhaitables ?
  3. Quelles richesses à conserver ?

PROCHAINE RENCONTRE :

MARDI 18 SEPTEMBRE à 18h30

à Sainte Catherine

 Ensuite, repas partagé

Claude et Geneviève

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *