Neuvaine St Pancrace 2018

Neuvaine de Saint Pancrace
et à l’Esprit Saint
2018

Chapelle St Pancrace à Villar

Du Samedi 12 mai au Dimanche 20 mai

(Pentecôte)

Offices et animations de la neuvaine

Programme

⇒ Samedi 12 mai : Après-midi avec les Jeunes de l’Aumônerie
    18h30 Messe de St Pancrace : Ouverture de la Neuvaine

⇒ Dimanche 13 mai : Solennité de la Neuvaine
    10h30 : Grande Messe avec Mgr Malle
    12h00 : Apéritif offert par le Comité des Fêtes

⇒ Lundi 14 mai :
    18h30 : Messe animée par les membres de « Foi et Lumière ».

⇒ Mardi 15 mai :
      18h30 : Messe pour les migrants et les enjeux migratoires mondiaux.

⇒ Mercredi 16 mai : Journée de l’enfance, sous la protection de St Pancrace
    17H00 : Goûter puis Bénédiction des enfants
    18h30 : Messe

⇒ Jeudi 17 mai :
    18h30 : Temps de prière animée par les paroissiens du Villar

⇒ Vendredi 18 mai :
    18h30 : Messe pour les défunts de la Commune (Père Bardet)

⇒ Samedi 19 mai
    17h45 : Présentation de la chapelle et de son histoire par
                  M. Jean-Paul Fine, membre du Conseil Paroissial
    18h30 : Messe

⇒ Dimanche 20 mai : Fête de la Pentecôte
    18h30 : Messe de clôture de la Neuvaine

. 

Fresque de la Chapelle St Pancrace

Eglise paroissiale du village de Villard jusqu’à 1542. En 1148 une charte de l’abbaye d’Oulx la mentionne comme un lieu de pèlerinage très fréquenté.

Encore aujourd’hui, se perpétue la neuvaine dédiée à Saint-Pancrace (12 au 20 mai). Une nombreuse assemblée de fidèles, venue de tous les coins du secteur paroissial, participe avec ferveur à cette neuvaine, dont le point culminant est le dimanche de Saint-Pancrace, fête paroissiale et patronale du village.

C’est, semble-t-il, la seule neuvaine encore pratiquée de nos jours dans le secteur paroissial.

La chapelle est décorée de fresques restaurées en 1975 par les Beaux-arts, relatant la vie de Saint Pancrace.
Pancrace, né vers l’an 289, de famille noble et riche, habitait la Phrygie (Turquie). Orphelin tout jeune, il fut confié à son oncle Denis, chez qui il grandit. Ils vinrent tous deux à Rome en voyage. Les chrétiens d’alors fuyaient la persécution et vivaient dans les catacombes. La Sainteté de leur chef, le Pape Saint Marcellin était si grande qu’elle parvint jusqu’à Denis et Pancrace, lesquels eurent envie de le rencontrer et d’être instruits par lui. Ils se convertirent à la foi de Jésus. Denis, peu de jours après, mourut et Pancrace fut pris. On savait qu’il était de sang noble et riche. On l’amena chez l’empereur Dioclétien, lequel tâcha par de belles paroles de le ramener aux dieux romains. Pancrace lui répondit simplement qu’il aimait son Seigneur et Dieu des chrétiens et que rien ni personne ne le ferait renoncer à Jésus. L’empereur, offensé par une telle insolence, commanda de lui trancher la tête. Octavie, emporta son corps qui fut embaumé et mis dans un sépulcre le 12 mai de l’an 304.

Dès lors, son rayonnement fut grand. Dans l’histoire du Diocèse d’Embrun, écrite par Albert en 1783, on lit : « A Villar Saint Pancrace, il y a une chapelle, sous le vocable de Saint Pancrace on y accourt de partout pour obtenir les grâces dont on a besoin. » Les infirmes s’y font transporter et beaucoup ont été miraculeusement guéris. Jusqu’en 1975 de nombreuses béquilles, accrochées aux murs, ont témoigné de ce passé.

 

Fresque, église du Villard St-Pancrace, près de Briançon (05). 15° siècle.
Ce contenu a été publié dans église et chrétienté. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *