ACCUEIL

 

PENTECOTE :

L’esprit de Dieu

« Au delà de toute apparence,chaque être est infiniment sacré et mérite notre affection et notre dévouement » Pape François

SAM_2259 (3)

 

 

 

 

 

 

 

Bonjour à toutes et à tous,

 

La situation dramatique que vivent les peuples déplacés, martyrisés du proche-orient, Irak, Syrie, gaza

a mobilisé le Secours catholique et les Caritas locales dès le début des conflits afin d’engager des actions d’aides urgentes

envers ces populations.

Les demandes sont très grandes et nécessitent des aides beaucoup plus importantes, c’est pourquoi, tous les secteurs du Secteurs

du secours Catholique, appuyés par la conférence nationale des évèques se mobilisent pour lancer un appel à la générosité des donateurs.

-Des enveloppes » Urgence Proche-Orient » seront mises à disposition ou distribuées à la sortie des églises.

 

Merci d’apporter votre aide à ces populations en détresse

 

L’équipe locale du Secours Catholique

L’esprit de Dieu

 

 Bertrand  à Tamanrasset ( voir à page « tamanrasset »)

Eté 2012 Molines120809110904-0058

 

 

 

 

Notre nouveau curé : JEAN MICHEL BARDET 
Sois le bienvenu , cher Jean Michel, tu es déjà chez toi

Paroisses du Briançonnais

Cerveyrette, Clarée, Guisane, Durance

Secrétariat : Tel – 04 92 20 04 10

Courriel : paroissedebriancon@orange.fr

 

Père Jean-Michel Bardet

Maison Paroissiale -17 rue Alphand 05100 Briançon

Briançon, le 8 Août 2014

Madame, Monsieur,

 

 

Au moment où vous recevez ce courrier, notre ami, votre curé – ou Doyen – Bertrand Gournay a pris (ou prend) son envol vers son nouveau ministère ; s’il ne m’appartient pas directement de lui adresser des remerciements pour ces dernières années consacrées au briançonnais, nous 1′ « assurons » (au sens montagnard du terme) de notre prière en lui souhaitant de connaître dans cette nouvelle étape de vie un épanouissement et une adéquation accomplie entre Evangile et don de soi, en Christ et en Eglise.

 

Ces quelques lignes s’adressent à tous, paroissiens des vallées et de Briançon, et plus particulièrement à celles et ceux qui œuvrent à des taches particulières pour la vie des paroisses (catéchèse auprès des enfants, jeunes, adultes, pastorale de la santé, équipe funérailles, baptême, mariage, fleurissement des églises, entretien des bâtiments, animation de la liturgie, communication, etc..)

Si la date officielle de ma prise de fonction est fixée au 1er septembre, je serai parmi vous à partir du 16 août, ne serait-ce que pour m’installer matériellement.

 

Nous aurons l’occasion de nous rencontrer et de faire connaissance, à la suite d’un office ou en d’autres moments informels.

Je propose cependant à celles et ceux qui le désirent, de prendre rendez-vous par le biais de l’accueil et du secrétariat paroissial, pour un partage de ce qui vous semble essentiel, important, pour l’avenir de la vie paroissiale ; je vous recevrai bien volontiers pour entendre vos réflexions, interrogations, suggestions qui pourront m’aider dans cette responsabilité confiée par notre evêque auprès de vous tous. N’hésitez donc pas à faire la démarche !

 

Cette présence à Briançon m’est singulière de par le fait que ce pays est celui de ma naissance ; cette nomination a donc pour moi une saveur très particulière, et je tiens à vous dire ma joie de pouvoir ainsi vivre dans nos montagnes mon ministère de prêtre, en collaboration avec les confrères diacres (Pierre, Hugues, Jean-Marc, Edouard – tout fraîchement ordonné) et prêtres (Sami, ainsi que nos aînés Maurice et Jean, qui continuent de donner de leurs forces et de leur cœur dans la tâche pastorale).

‘ Est-ce utile de le rappeler ? Cette année encore, je serai amené à parcourir France et autres contrées… « en chantant»  Autant de jours pendant lesquels je m’éloignerai géographiquement… pour mieux retrouver notre aventure commune d’annonce de l’Evangile en briançonnais

 

Le dimanche 28 septembre, nous pourrons vivre tous ensemble un temps d’action de grâce et de joie, lors de la venue de notre évêque : il viendra célébrer l’Eucharistie à llh à la Collégiale et officiellement me confier cette mission de curé. Nous prendrons sans doute un temps de convivialité à la suite de cette messe ; avec le conseil paroissial, nous verrons ce qu’il est possible d’organiser.

 

Vous remerciant de relayer ce message auprès de celles et ceux que nous aurions peut-être oubliés à partir du secrétariat, je vous dis mon amitié fraternelle dans l’attente de pouvoir cheminer avec vous dans le Christ, et partager ce qui tient au cœur de tout chrétien : l’annonce de l’Amour du Père pour tous les hommes comme un vent de Justice, d’Espérance et de Paix.

Jean-Michel BARDET, prêtre

 

Recherche de Dieu

d’après Petits contes de sagesse pour temps turbulents de Gougaud

Un croyant découragé vient trouver son prêtre un jour ;

« Plus je veux me rapprocher de Dieu et plus je le sens qui s’éloigne ! »

Le prêtre sourit avant de répondre :

« Dieu est comme un père qui apprend à son enfant à marcher. D’abord, il le tient contre lui, ,il le pose tout près, il tient ses mains, il soutient ses premiers pas. L’enfant veut s’avancer vers son père, le père recule, puis il lâche l’enfant, et l’enfant avance en tanguant vers son père. Si tu penses que Dieu s’éloigne, mon fils, c’est peut-être parce qu’il veut t’apprendre à marcher ! »

 

 

 

 

 

 

3 réponses à ACCUEIL

  1. Bernard Helburg dit :

    La peur commence par ce qu’il est convenu d’appeler « le respect humain ». Peur de déranger…, on se retient donc de solliciter le voisin, on crée des distances. Essayez, vous aurez la surprise de le trouver tout satisfait d’avoir été sollicité. Et s’il se trouve lui-même dans la peine, c’est vous qui serez surpris d’avoir pu lui venir en aide sans l’avoir spécialement voulu ni programmé.
    Tant pis pour la société consumériste, à laquelle vous auriez acheté ce qu’il vous manquait !
    N’ayez pas peur, ça marche.
    N’ayez pas peur non plus de dire votre avis et de l’exprimer par des actions. À travers le vote par exemple. Ça sert toujours à quelque chose, les petites gouttes font les grosses rivières. Vos torrents de montagne vous enseignent bien quelle peut être leur puissance à certains moments…
    Le danger ? Pour le torrent, c’est de se laisser canaliser. Pour nous, c’est de se laisser formater.
    Cordialement.

  2. Paul Blanchard dit :

    La peur peut enlever à l’homme toute envie de se battre et de lutter contre un danger.

  3. Jacqueline dit :

    Je ne comprends pas ou ne trouve pas la moralité de cette histoire ? Pouvez-vous m’éclairer, SVP ?
    Je dois avoir un esprit fermé.
    Merci d’avance de me répondre.
    Jacqueline

Laisser un commentaire