ACCUEIL


 

 

EXTRAITS DE L’ENTRETIEN ACCORDE PAR LE PAPE AU JOURNAL LA CROIX

Les phrases clés de l’entretien

« Le devoir du christianisme pour l’Europe, c’est le service. »

« La coexistence entre chrétiens et musulmans est possible. »

« Un État doit être laïque.

Les États confessionnels finis­sent mal. »

« Si une femme musulmane veut porter le voile, elle doit pouvoir le faire.

De même, si un catholique veut porter une croix. »

« La France est une terre de grands saints, de grands pen­seurs. »

« J’ai reçu il y a peu une lettre d’invitation de François Hollande. Je ne sais pas quand aura lieu ce voyage. »

« Pour évangéliser, il n’y a pas nécessairement besoin de prêtres. »

« Pour l’Église, dans le domaine de la pédophilie, il ne peut y avoir de prescription. Le cardi­nal Barbarin a pris les mesures qui s’imposaient. »

« Avec les lefebvristes, on dialo­gue bien mais il faut établir un accord fondamental avec eux. »


 

 

LA COMMUNICATION PAR MGR DI FALCO

Bonjour,

Chaque année, l’Église célèbre la journée mondiale des communications sociales. À cette occasion le pape adresse un message.

Il y a deux ans, pour la 48e journée, le pape soulignait que la communication doit être un dialogue, une rencontre de l’autre. « Dialoguer, je cite, signifie être convaincu que l’autre à quelque chose de bon à dire, faire de la place à son point de vue, à ses propositions. Dialoguer ne signifie pas renoncer à ses propres idées et traditions mais à la prétention qu’elles soient uniques et absolues. […] Grâce au réseau [que] le message chrétien peut voyager jusqu’aux extrémités de la terre ». Il ne faut pas oublier cependant que « le témoignage chrétien ne se réalise pas avec le bombardement de messages religieux mais avec la volonté de se donner soi-même aux autres ». Fin de citation.

En cette année de la miséricorde, le pape invite les chrétiens et les hommes et femmes de bonne volonté à mettre de l’amour dans leur parole. « Ce que nous disons et la manière dont nous le disons, chaque parole et chaque geste, devrait pouvoir exprimer la compassion, la tendresse et le pardon de Dieu pour tous. L’amour, par nature, est communication, il conduit à s’ouvrir et non pas à s’isoler. […] En tant qu’enfants de Dieu, nous sommes appelés à communiquer avec tous, sans exclusion. […] La parole du chrétien […] se propose de faire grandir la communion et, même quand il faut condamner le mal avec fermeté, elle cherche à ne jamais briser la relation et la communication. »

La communication ce sont les médias certes, mais aussi le grand défouloir que sont les réseaux sociaux ou encore ce que l’on peut entendre autour de nous. Où est la cohérence du message chrétien lorsqu’on entend une prolifération de ragots destructeurs à la sortie de la messe venant de chrétiens qui viennent de communier et de se donner la paix du Christ ? Où est la cohérence du message chrétien quand celui-ci est tellement brouillé qu’il laisse penser que les chrétiens sont xénophobes, racistes ou encore homophobes ? Où est la cohérence du message chrétien lorsque certains se disent choqués parce que le Pape François a accueilli des familles musulmanes au Vatican ? Les épreuves et la souffrance n’ont pas de religion, elles ne sont qu’humaines, et lorsque quelqu’un appelle au secours on ne lui demande pas quelle est sa religion avant de lui tendre la main et de lui ouvrir son cœur.

La communication est un tout et pas seulement quelques déclarations sur le sujet. En fait, les médias de Dieu, les communicants de Dieu, ce sont les croyants, toutes celles et tous ceux qui ont foi en lui. Ils sont comme des miroirs chargés de renvoyer vers les autres la lumière reçue de Dieu. Certes ces miroirs sont parfois brisés par le mal, mais même brisé un miroir peut toujours renvoyer quelques rayons de lumière.

À bientôt.

Mgr Jean-Michel di Falco Léandri
Évêque de Gap et d’Embrun
Email Share

NOUVELLES,  NOUVELLES
Notre curé , Jean Michel , est nommé vicaire général dès à présent

Édouard est nommé curé de Vallouise , l’Argentière à partir de septembre prochain ; tout en gardant la responsabilité de l’aumônerie…au.. 1er septembre 2016

Félicitations à tous deux

 


 


La copie

Au moyen-âge, avant l’invention de l’imprimerie par Gutenberg, les monastères souvent faisaient œuvre de copistes. Dans le scriptorium, les moines recopiaient à la main les textes en particulier pour diffuser l’enseignement religieux.

Dans un de ces ateliers œuvrait un moine, jeune, d’une grande valeur spirituelle et plus attiré vers la contemplation que vers cette tâche qui lui semblait fastidieuse.

Un jour qu’il remettait une copie d’ouvrage au bibliothécaire, celui-ci s’aperçut que par distraction ou par rêverie, le copiste avait oublié des paragraphes ou sauté des lignes.

Il en fit la remarque au moine qui lui répondit :

« Que les gens agissent d’abord selon ce qui est écrit. Ils pourront alors revenir et je copierai ce qui manque ! »


images

3 réponses à ACCUEIL

  1. Girod dit :

    Merci pour ce super témoignage, qui sera pour moi et pour longtemps une source
    d’Espérance, preuve que malgré la tristesse et les difficultés l’AMOUR est plus fort que tout,même de la mort.
    Notre DIEU est celui de la VIE et personne n’est crédible s’il tue en son Nom.
    Merci à ce monsieur, qui va rejoindre ma prière d’une manière particulière.
    Odile

    1+
  2. mithieux dit :

    Très bon site.Très agréable à consulter.

    5+
  3. Paul Blanchard dit :

    quel plaisir de vous lire et d’entendre une message de satisfaction heureuse; le site est né de la conjonction du travail et de la passion de deux anciens , voire d’un ancien et d’un très ancien , persuadés qu’internet pouvait apporter une parole à ceux qui ne sont pas dans les églises , mais qui attendent un message pour vivre ; on fait ce que l’on peut ; encore un grand merci ; nos amitiés PAUL

    4+

Les commentaires sont fermés.